Jan Hus (1369-1415)

Prêtre tchèque, il prêche la réforme de l'Église un siècle avant Luther et meurt sur le bûcher. Sa mort déclenche une révolution religieuse, politique et sociale en Bohême et près de vingt années de guerre.

Il décide de prêcher en langue tchèque et ses sermons rassemblent régulièrement plusieurs milliers de personnes. Parallèlement il entreprend de traduire l'Évangile en tchèque, ce qui contribue à fixer la langue littéraire tchèque. Comme Luther après lui, il s'élève contre le système ecclésiastique, prêche la réforme de l'Église et prône le retour à la pauvreté évangélique : l'Évangile est la seule règle et tout homme a le droit de l'étudier. Il condamne les indulgences, des documents vendus par l’Eglise aux laïcs leur promettant l’accès au Paradis.

Il met à mal l’autorité même du Pape et en 1414, il est ainsi cité devant le concile de Constance et s'y rend, muni d'un sauf-conduit de l'empereur Sigismond. Il est cependant condamné pour hérésie et brûlé vif en 1415 et ses écrits sont brûlés.